search
top

L’état du SEO en 2012

Hier soir s’est déroulé un webinar organisé par Hubspot et SEOmoz dans lequel participaient, Rand Fishkin (CEO SEOmoz), Dharmesh Shah (CTO Hubspot) et un peu plus de 1200 internautes. Le sujet? L’état du référencement naturel en 2012 et plus globalement du web-marketing. Au programme, des discussions autour du SEO, les données de l’étude de SEOmoz sur l’industrie SEO, les techniques émergentes du référencement et des conseils SEO donnés par chacun des deux intervenants. Voici les principales idées qui sont basées sur une étude effectuée par SEOmoz durant le premier semestre 2012.

Le SEO et l’inbound marketing

Plusieurs idées et faits se dégagent de cette partie:

  • Selon SEOmoz et ses sources de trafic actuelles pour les « free trials », près de 80% du trafic est obtenu via des sources « non payantes » comme le SEO, le SMO, le trafic direct etc…contre 20% via du trafic payant comme l’affiliation, les liens sponsorisés etc… Bien sûr, le raccourci « non payant » est délibérément vulgarisé pour l’opposer au trafic payant, car ces sources sont bien évidemment consommatrices de ressources et donc de budget. En réalité, « non payantes » réfère à l’inbound marketing, qui sont des techniques permettant de faire venir le client et non d’aller le chercher.
  • 3 milliards de recherches par jours sont effectuées sur Google, soit presque 2 fois plus qu’en 2011
  • 75% des clics sont sur des résultats naturels, contre 25% sur les liens sponsorisés
  • Plus de 50% des requêtes ne contiennent pas de liens sponsorisés sur Google
  • Le CPC équivaut à de « l’achat d’attention » sur une période donnée alors que le SEO représente un investissement sur le long terme qui est, stratégiquement, plus intéressant

L’idée était surtout de tenter de montrer que malgré les différentes prises de positions de Google, les indicateurs montrent que le SEO est bel et bien un levier à investir et toujours d’actualité car les internautes utilisent de plus en plus Google, cliquent plus sur les résultats naturels et que les liens sponsorisés n’occupent pas (encore?) la majorité des SERP.

Détails sur les données de l’étude sur l’industrie SEO

SEOmoz avait lancé une étude sur l’industrie SEO entre mars et mai 2012, dont voici les principales informations:

  • En général, les chargé web-marketing chez l’annonceur gagnent mieux leur vie que ceux en agence
  • Le top 5 des besoins des annonceurs concernent le SMO, le SEO, le référencement local, le contenu et l’analytics alors que l’étude note une surprenante baisse dans les consultations sur des thématiques de linking.
Leviers e-marketing et demandes de consultations

Quels sont les leviers e-marketing privilégiés par les annonceurs?

Concernant, les techniques les plus utilisées par les marketeurs, voici les principales:

  • Le contrôle du contenu dupliqué via le « rel canonical »: Panda, où te caches-tu?
  • L’analyse des « not provided »
  • Les temps de chargements via le tracking des temps de réponses et leur optimisation
  • Les réseaux sociaux, particulièrement sur l’animation, la création de pages Facebook et l’intégration des profils business de Google+
  • Le référencement local
  • Le contenu, principalement à travers la mise en place et l’animation de blogs
  • L’analyse concurrentielle avec l’analyse du contenu et des backlinks. Cette dernière analyse représente quand 70% du panel ayant répondu à l’étude. Alors que dans le même temps, seulement 20% du panel dit travailler son linking: Pinguin, es-tu là?

Concernant les leviers les plus travaillés par les e-marketeux voici les 5 principaux:

  • La mise en ligne de contenu du leurs blogs
  • L’animation des réseaux sociaux
  • La création d’articles et de guides
  • Les communiqués de presse
  • Les newsletters

Toujours selon le panel interrogé, voici les principales tendances à surveiller:

  • Plus de 80% déclarent que le mobile va complètement changer la manière de travailler le marketing
  • 70% pensent que Facebook va continuer de dominer le SMO alors qu’un peu plus de 50% déclarent que Google+ va avoir un poids de plus en plus important dans les SERP (ce qui me parait plus logique)
  • Un peu plus de 50% déclarent que les entreprises vont dégager du budget pour l’inbound marketing au profit des sources de trafic payantes

A noter que cette étude ne concerne pas la directement la France. En effet, un peu moins de 4500 personnes ont participé à cette étude. La majorité étant originaire du monde anglo-saxon: US, UK, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande.

En tout cas, il semble que Google a reussi sa theorie de la peur avec les différents ajustements de l’algorithme et les diverses actions entreprises comme l’envoi de mail via Google Webmasters Tools. Cette stratégie de communication semble bien rodée dans la mesure où, les personnes interrogées déclarent travailler corps et ames sur le contenu et la mise en place de correctifs aux contenus dupliqués, l’ombre de Panda en serait-elle à l’origine? Alors que dans le même temps, les consultations et les stratégies de linking semblent moins au coeur des stratégies, peut-être à cause du Pinguin cette fois.

Les techniques émergentes du SEO

L’algorithme de Google évolue régulièrement malgré que les basiques du référencement restent les mêmes, dans les grandes lignes. Parmi, les gros changement annoncés, les techniques suivantes sont appelées à la barre:

  • Le linking « garantit » à 5 dollars pour 50 .edu et 200 PR1 à PR6
  • Les liens sponsorisés agressifs
  • Les domaines génériques (exact match) avec une petite étude qui tend à montrer que les domaines exacts ont une importance de moins en moins grande par rapport au positionnement dans les SERP
Noms de domaines génériques et référencement

Une baisse du poids des domaines génériques exactes pour le positionnement?

Dans le même temps, les signaux suivants tendent à émerger:

  • Les signaux de marques: vulgairement c’est donné confiance aux moteurs et internautes à travers la transparence sur le site Internet et avec une stratégie SEO de qualité: acquisition de liens en adéquation avec les signaux sociaux, contenu unique et intéressant…par rapport aux techniques définies comme « old school » du type: blasts CP, contenu auto-généré, annuaires…
  • L’impact de la corrélation entre l’acquisition de liens et les partages sur les réseaux sociaux. En effet, les réseaux sociaux peuvent vous aider à obtenir des liens et développer votre audience.
  • Les réponses instantanées dans les SERP, on l’a vu avec les jeux olympiques cet été 2012.
  • De plus en plus de SERP domination sur certaines requêtes (exemple)
  • Le poids du « rel=author » dans le CTR des SERP
Snippets et CTR sur Google

Et vous, vous cliqueriez sur quel résultat?

4 conseils SEO par Dharmesh Shah

  • Pensez aux internautes, intéressez les! N’écrivez pas pour les robots mais pour vos lecteurs et clients.
  • Optimiser le temps de chargement des pages
  • Pensez aux basiques, c’est toujours un fort levier: un titre par page, pas de contenus dupliqués, des contenus unique etc…
  • Utilisez les réseaux sociaux

5 conseils SEO par Rand Fishkin

  • Créer un contenu intuitif à partager: Il s’agit de fournir un contenu intéressant certes, mais que les internautes auront envie de partager. En gros, les faire participer, être présent sur les réseaux, interagir, proposer des outils pour partager les contenus etc…
  • Faites participer les influenceurs et développer des relations afin de toucher d’autres cibles
  • Utiliser la longue traîne sur le court terme afin de vous positionner sur des niches où personne n’est, puis monter en puissance en ciblant la middle-traîne et enfin les mots clés génériques
  • Ne pas penser uniquement ranking, pensez CTR en optimisant les snippets
  • Intéresser les utilisateurs avec du contenu unique et écrit avec un point de vu différent

Que faut-il retenir?

Nul doute que ce genre de webinar fait parti d’une stratégie Marketing de la part des organisateurs, cependant, même si pas mal de tendances soulignées lors du webinar sont connues, il est interessant d’avoir des réelles données. C’était gratuit donc pourquoi s’en privé? Pas grand chose de nouveau mais une bonne révision du marché SEO actuel dans le système anglo-saxon avec des données qui tendent à montrer que:

  • Le SEO n’est pas encore six pieds sous terre
  • Le marché tend même à se développer et à évoluer
  • Google semble bien réussir sa communication malgré les imperfections de Panda et consorts
  • Les basiques du référencement restent les mêmes mais…
  • Travailler les réseaux sociaux, le contenu et la vitesse de chargement semblent les axes privilégiés des acteurs du marché. En gros, il s’agit de créer une communauté qui participera à l’essor de votre site, si celui-ci a des contenus utiles, uniques et pertinents.

Killian Kostiha, 27 printemps, SERP addict, curieux et passionné, je suis consultant en référencement dans une agence web à ParisSpikly. Je partage ici quelques articles sur le référencement, le SMO, des bases SEO et des outils pratiques pour mieux gérer un site Internet. Vous pouvez également me suivre sur TwitterFacebookGoogle Plus pour discuter et échanger sur le référencement naturel, où autre. Il n’y a pas que Google dans la vie :-).

35 Responses to “L’état du SEO en 2012”

  1. Aurélien dit :

    Super bilan, merci beaucoup.

  2. Magicelites dit :

    Il est certain que les SEO n’est pas mort comme le disent certains depuis des années.
    Le seul problème est d’arriver à se faire une place, donc il faut bien s’entourer pour réussir.

  3. Arnaud from audit seo angers dit :

    Une bonne révision comme tu dis ! Merci pour le résumé de la conf en français !

  4. Littlebuzz from Agence Artistique dit :

    Voila un billet super complet ! Bravo !

  5. Christian from logiciel de spin dit :

    juste une chose, seomoz est américain et tout ce qui se passe là-bas n’est pas forcément transposable en France…

  6. Jedfolio from consultant seo dit :

    Un retour intéressant et complet. J’avais vu en anglais mais je n’avais pas tout fini de lire.
    Si j’avais eu un blog, je ne pense pas que j’aurais écrit autant, donc chapeau pour cet article.

  7. SEO is not a crime dit :

    Oui, c’est mentionné dans l’article. Des tendances peuvent quand même se transposées au marché français. En fait, il serait intéressant d’avoir ce type d’étude pour l’hexagone.

  8. Agence web dit :

    Il faut dire que la majorité des choses qui concernent le SEO et Google sont testé et mis en place dans un premier temps là-bas puis diffusé au reste du monde.
    Je me rappelle encore de Panda qui a touché le monde en 3/4 vagues même…

  9. sabri dit :

    Merci pour ce retour complet !

  10. Aurélien from Consultant seo à paris dit :

    Merci pour ce retour très complet.
    Par contre, as-tu des sources concernant les ndd en exact match?

  11. SEO is not a crime dit :

    De rien. En fait les sources sont sous le schéma, dans le powerpoint, mais coupées pour le screenshot car personnes n’allaient les saisir. Les voici:
    2010: http://www.seomoz.org/blog/exact-match-domains-are-far-too-powerful-is-their-time-limited
    2011: http://www.seomoz.org/article/search-ranking-factors
    2012: http://www.theopenalgorithm.com/correlation-data/domain-name-seo/
    Par contre, faut fouiner dans les différentes études.

  12. Grand merci pour ce résumé et toutes ces pistes à suivre pour se remettre dans le bain. Un contenu pertinent qui vise non seulement un individu mais stimule surtout une communauté, pas étonnant l’explosion du logo facebook sur toutes les pubs.
    Encore merci

  13. Aurélien dit :

    Oui, donc aucune source valide qui dit que le poids diminue, on conseille même de prendre un « bon » nom de domaine »…
    Merci ;)

  14. SEO is not a crime dit :

    A voir certaines requêtes, je suis également sceptique ;-)

  15. lionel from réalisation site vitrine dit :

    Bonjour,

    Ce retour est très instructif. J’aime beaucoup ce point évoqué par Rand Fishkin : « Ne pas penser uniquement ranking, pensez CTR en optimisant les snippets ». Je rajouterais : Placer des backlinks capables de générer un trafic « qualifié ».

    amicalement

  16. Seb from mini course dit :

    Salut,
    A un moment tu dis: l’analyse des « not provided » dans les techniques les plus utilisées par les marketeurs. Que veux-tu dire exactement par là? Tu parles de techniques pour essayer de contourner les not provided? Si c’est bien ça, qu’elles sont les méthodes à utiliser? Merci!

  17. il est certain que le SEO a encore de l’avenir, plus on creuse plus on trouve et plus google test des trucs et fait des modifs d’algo, c’est un peu le jeu du chat et de la souris. Ca va devenir de plus en plus complexe je pense.

  18. Le Juge from Laser Hair Removal Vancouver dit :

    Merci pour le retour. Ce sont des trends que nous avons tous remarqué a mon avis. Cette concentration sur une sorte de synergie SEO/SMO et le développement des signaux sociaux.

    Les conseils restent toujours basiques mais je serai plutot de l’avis de Rand sur la longue traine pour laquelle j’ai 2 exemples de succès récents et qui, je pense, renait de ses cendres après avoir été un petit peu oublié lors de la phase « link blast ».

  19. Aurélien dit :

    Personne ne parle de la MAJ qui a eu lieu en même temps que le Manchot, tout le monde conseil l’exact match pour pouvoir faire des liens bourrins légitimement…

  20. Tom from oweia dit :

    Excellente cette synthèse, merci. Je remarque une tendance à la généralisation des « inbound marketers », ça va de pair avec le fait que SEO et SMO se rejoignent sur les objectifs et les moyens (contenu) pour y parvenir.

  21. Svetlana from SEO Toulouse dit :

    Excellent billet qui décortique les évolutions à venir. Assez d’accord sur la fin des packs .edu à 5 dolls ;)

  22. Yann from Omnireso dit :

    Beau compte-rendu merci. Il en ressort que les stratégies SMO prennent une place croissante au détriment des pures optimisations techniques. Mais c’est simplement amha parce qu’il est plus facile de détecter de l’over-optimization que des faux profils sur des réseaux sociaux…

  23. Germain from actu ligue 1 dit :

    Merci pour cet article, vraiment enrichissant sur certains points. Le SEO est encore loin d’être mort, j’ai vu une étude aujourd’hui, seulement 10% des sites sont optimisés.

  24. Merci pour vos lumières. C’est clair et précis.
    Maintenant, je peux confirmer que le référencement n’a pas disparu mais, il commence juste de perdre les bonnes places.

    Par magie, les internautes s’intéressent aux résultats SEO qu’aux liens sponsorisés (75% contre 25)

  25. Alexandre from Agence Web Nice dit :

    Merci pour ce bilan très complet. Comme le dit le juge il y à une grande corrélation entre le SEO et le SMO.

    Cependant, avec l’arrivé du mobile, il va falloir rapidement adaptée les sites sur mobiles !

  26. timothée from couverturezingueriealsace.com dit :

    Merci pour ce résumé très dense. Je trouve étonnant que le netlinking soit si peu présent alors qu’il est plus que jamais indispensable.

  27. lereferenceur from tutoriel référencement dit :

    Alors ca c’est du compte rendu.

    Il est pas facile pour tout le monde de comprendre l’anglais. Alors des bons comptes rendu en français comme celui là ca fait plaisir. :)

  28. Il y a beaucoup d’informations sur le monde du SEO merci pour le résumé, ça nous permet de suivre les tendances!

    A bientôt

    Alexandra

  29. Maximilien from www.epargnebox.fr dit :

    Excellent bilan sur le SEO ! Merci pour toutes ces explications et les tendances SEO à venir, ça pourra me servir pour mon mémoire ;)

  30. Gael dit :

    Ce qui est surtout reproché au domaine du SEO, c’est l’abus de certaines agences.. Des prix mirobolants pour des services simples pour des indépendants et réalisés par des stagiaires..
    Gael

  31. Agence referencement dit :

    Merci pour le résumé! Sympa l’article!

  32. Delphine from Référencement naturel dit :

    Je ne suis pas trop d’accord sur votre avis concernant les domaines exact matchs, puisque depuis penguin je constate que bon nombres d’entres eux sont premier sur les résultats, j’ai donc tenté d’en créer quelques uns pour voir, et boum premier en spammant comme un stakanoviste…

  33. SEO is not a crime dit :

    Bonsoir,

    Ce n’est pas mon avis :)
    Je retranscrit les résultats d’une étude de SEOmoz.
    J’ai également des domaines « exact match » et je suis d’accord sur ce que vous dites.

  34. A ma connaissance, ce ne sont que des solutions de contournement qui se basent sur les pages d’atterrissage et les champs sémantiques optimisées pour ces pages

  35. alex dit :

    On aimerait bien savoir ce que cela donnerait pour la France… Merci pour le retour détaillé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avant de poster un commentaire, merci de lire les règles de publication

top